Le groupe sucrier Cristal Union affiche de grandes ambitions pour le prix des betteraves payé aux planteurs. Il veut, en effet, le valoriser « le plus tôt possible » à 30 €/t. En attendant, pour la récolte 2021, le prix « cible » est « d’au moins 27 €/t » (prime de 1 € pour maintien de surfaces incluse).

« Nous voulons que les betteraves restent des cultures performantes et compétitives sur toutes nos exploitations, a insisté Olivier de Bohan, président du conseil d’administration de la coopérative, le 7 juin. Nos bons résultats pour 2020-2021, malgré une année difficile, permettent de nous projeter. » Cristal Union annonce un chiffre d’affaires à 1,7 milliard d’euros, en hausse de 3,8 % par rapport à l’exercice précédent, grâce notamment à la hausse des prix du sucre dans l’UE, qui a compensé la chute du rendement moyen de 30 % (61 tonnes de betteraves à l’hectare) à cause de l’épidémie de jaunisse. Le résultat net redevient positif à + 69 M€, contre - 89 M€ en 2019-2020).

I.Escoffier