Et de deux. L’accord conclu avec l’organisation de producteurs (OP) bio Seine et Loire est le second contrat post-loi Alimentation pour le numéro un mondial du lait. Le premier était signé avec l’OP Lactalis Bretagne (OPLB), en juin dernier.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !