Une circulaire du ministère de l’Agriculture parue le 25 juin au Bulletin officiel met en place un « protocole de gestion décentralisée » des situations de sécheresse, appli­cable dès cet été. Elle octroie aux préfets de départements « davantage d’autonomie et de responsabilité », afin d’être plus réactifs. La circulaire les invite ainsi à mettre en place un suivi régulier et une nouvelle instance « susceptible de prendre des décisions opérationnelles, que ce soit sur les dispositifs d’aide, sur la gestion de tension sur les fourrages ou sur la biomasse ». Les préfets pourront aussi, dès le 1er juillet 2021, déclencher la procédure de re­connaissance de force majeure afin d’autoriser le fauchage et le pâturage des jachères dé­cla­rées surfaces d’intérêt écologique (SIE), de re­porter les périodes de cultures dérobées en tant que SIE et d’accorder des dérogations à la levée (en cas d’absence ou de levée partielle).

I.E.