«On ne peut plus considérer les circuits courts comme un effet de mode », a semblé découvrir Claude Cochonneau, président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA), lors d’une conférence de presse organisée à Paris le 8 février 2017. Si le fait est acquis depuis des années, son affirmation résonne significativement dans les locaux de l’avenue George V. Il faut dire que les circuits courts et de proximité étaient jusque-là cantonnés aux services spécialisés de l’APCA, ou laissés aux ambitions locales. Voilà qu’ils font désormais office de mission stratégique pour l’institution.

Ses efforts visent notamment l’intégration des Projets alimentaires territoriaux (PAT), qui fleurissent depuis 2015. En effet, les chambres s’estiment des partenaires de choix pour mettre en réseau les acteurs d’un territoire concernés par l’approvisionnement local.

Plan de communication

La priorité de l’APCA porte surtout sur le développement de sa marque « pépite » : Bienvenue à la ferme. En particulier de son volet distribution alimentaire. Un plan de communication est d’ores et déjà annoncé pour septembre 2017, avec une refonte du site internet et de son application smartphone. Par ailleurs, l’expérimentation d’un « magasin partenaire » (Goût et qualité, en Normandie) se poursuit et devrait faire des émules. De bon augure pour le réseau, qui fêtera ses trente ans l’année prochaine.

Alain Cardinaux