Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Biotechs : le Défenseur des droits est saisi

réservé aux abonnés

Sept organisations environnementales ont saisi le Défenseur des droits pour « dysfonctionnement » au sein du Haut Conseil des biotechnologies (HCB) sur le dossier des nouvelles techniques de sélection des plantes.

Ces organisations accusent le HCB d’avoir « dissimulé un avis divergent » exprimé par un chercheur. « Le gouvernement se doit […] de prendre en compte les avis contradictoires, y compris non favorables, concernant les nouveaux OGM, avant toute décision publique », soulignent les organisations, qui avaient claqué la porte du HCB en avril dernier. Une décision que regrette Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, selon Bruno Ferreira de la DGAL (1). Le ministre « attend beaucoup de l’avis du Haut Conseil. Il souhaite que la France poursuive ses recherches sur les biotechnologies et ne ferme pas la porte aux innovations », a précisé Bruno Ferreira. « Il faut s’intéresser à la finalité des plantes issues de ces nouvelles techniques d’obtention végétale, et pas uniquement aux moyens d’obtention », estime même le ministre, parlant de « changement de paradigme ».

Isabelle Escoffier

(1) Direction générale de l’alimentation.

Grille d’analyse

Le HCB propose une nouvelle méthode d’analyse socio-économique et éthique pour la mise en culture des OGM. Les autres solutions possibles, les rendements pour les agriculteurs, les avantages pour les consommateurs… sont abordées dans une grille.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !