Emmanuelle Wargon, la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, a réuni un comité de pilotage, le 24 septembre, avec certains représentants du monde agricole. Le but était de définir « les modalités de suivi des mesures annoncées lors de la clôture des Assises de l’eau, le 1er juillet dernier ».

Cette seconde séquence, lancée en novembre 2018, avait ainsi permis de dégager « 23 actions pour faire face à la disponibilité de la ressource en eau réduite et aléatoire. » La rencontre a permis de « définir les modalités de suivi et de présenter les avancées » sur trois objectifs prioritaires. Elle a donc ciblé la protection des captages prioritaires, les projets de territoire pour la gestion de l’eau, ainsi que les paiements pour services environnementaux.

Des actions à mener sur le court terme ont été mises en avant, en réponse à la sécheresse, et seront approfondies lors du comité de suivi hydrologique de décembre. Il s’agira « d’identifier les territoires qui ont connu des ruptures d’alimentation en eau potable et d’engager les pratiques de prévention pour éviter que ces situations ne se reproduisent ».

M. Béranger