Le front de colonisation des loups a encore avancé cet été, mais la région Provence-Alpes-Côte d’Azur concentre toujours le gros des attaques. Au 31 juillet, elle enregistre près de 3 500 victimes sur les 5 000 comptabilisées dans l’Hexagone.

« Cet été, 9 patous ont été tués », souligne Michèle Boudoin. Ce qui témoigne de la violence des affrontements entre loups et chiens de protection.