Les sorties des agneaux après les fêtes de Pâques ralentissent. Elles dépassent tout de même 60 000 têtes par semaine. Les professionnels prévoient entre 43 000 et 46 000 agneaux hebdomadaires issus du bassin allaitant jusqu’à la mi-mai, auxquels il faudra ajouter 17 000 animaux par semaine issus des élevages laitiers à partir de la semaine du 20 au 24 avril et ce jusqu’à la&thinsp...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Ovins

Une offre juste suffisante pour la demande

De nombreux agneaux se sont vendus pour l’Aïd-el-Kébir qui s’est déroulé à la fin du mois de juillet, si bien que l’offre du mois d’août s’essouffle et peine à couvrir une demande qui n’est pourtant pas très soutenue compte tenu de la canicule. Les transactions sont assez actives sur les marchés. Les tarifs progressent.