Lors de son audition au Sénat, le 21 novembre, Didier Guillaume a annoncé que le calendrier de rattrapage des paiements des aides bio et MAEC (1) ne serait pas tenu. L’Agence de services et de paiement (ASP) devrait finir de payer les aides bio et MAEC de 2016, ainsi que celles de 2017, en « janvier ou février » 2019 et non à la fin de l’année 2018. « Pour les aides de 2018, on reprendra un cours normal », a affirmé le ministre. Elles devraient donc être versées durant le premier trimestre de 2019.

Selon la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab), quelque 68 000 dossiers d’aide au bio et de MAEC sont encore bloqués. Le gouvernement ne prévoit aucune mesure d’urgence, pas même la mise en place d’une avance de trésorerie pour les aides de 2018.

Marie salset

(1) Mesures agroenvironnementales et climatiques.