En 2020, l’agriculture biologique compte 6 000 nouveaux producteurs et 95 000 hectares supplémentaires entrés en conversion. Les grandes cultures tirent leur épingle du jeu en multipliant par 2,2 les surfaces cultivées en bio sur les cinq dernières années.

Ce système de production concerne ainsi 9,5 % de la SAU française. Un pourcentage qui reste, malgré tout, « encore loin de l’objectif de 15 % de SAU fixé par le plan Ambition bio pour 2022 », a souligné Philippe Henry, président de l’Agence bio, à l’occasion de la présentation des chiffres 2020 de la consommation et de la production à la presse.

Conquête des ménages

Côté consommation, malgré une année 2020 marquée par le contexte sanitaire, l’agriculture biologique continue sa croissance et atteint les 13,2 milliards d’euros de marché. Une hausse de 10,4 % par rapport à 2019. Pour 2020, le bio représente 6,5 % de la dépense alimentaire des ménages français. L’AB a conquis les ménages, notamment avec les produits surgelés, qui enregistrent une croissance de 30 % par rapport à 2019.

A. Gambarini