Si les agriculteurs assurent leurs arrières en investissant majoritairement dans leur outil de travail, la pierre et les livrets d’épargne (livret A, PEL), ils savent aussi prendre des risques. Ainsi, quatre ménages d’agriculteurs sur dix ont investi dans des valeurs mobilières (titres financiers et actions cotées en Bourse). C’est plus que les cadres (30 % y ont investi) et la moyenne française (16 %), souligne une étude de l’Insee sur la répartition du patrimoine en 2021. Chez les ménages d’agriculteurs, l’assurance-vie garde la cote (54 % y ont souscrit) tout comme l’épargne retraite (30 %).

Enfin, 90 % des agriculteurs sont propriétaires de leur résidence principale (un record, toutes catégories socioprofessionnelles confondues) et un tiers possèdent un autre logement (à louer ou maison secondaire), contre respectivement 57 % et 19 % des Français.

S.B.