C’est un soulagement pour les éleveurs et les salariés du groupe. Le 18 mai, le tribunal de commerce de Rennes (Ille-et-Vilaine) a choisi le consortium emmené par LDC pour la reprise du volailler breton. Doux évoluera vers une nouvelle société nommée Yer Breizh, constituée de LDC, Triskalia, Terrena et Al-Munajem (ces deux derniers sont actionnaires depuis 2016), ainsi que de la Région Bretagne qui apportera 20 millions...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
52%

Vous avez parcouru 52% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !