Compte tenu de la progression inexorable du virus FCO-4, l’objectif d’éradication n’est plus approprié. L’ensemble du territoire est donc placé en zone réglementée. La vaccination devient facultative (hors Corse), à la charge des éleveurs, et les mouvements d’animaux en France continentale sont libres.