L’Assemblée nationale est décidément un haut lieu de la contestation des traités commerciaux avec le Canada et les États-Unis, le Ceta et le TTIP ! Une nouvelle conférence sur leurs impacts potentiels sur l’élevage s’y est tenue le 6 décembre dernier, à l’initiative du député de l’Indre Jean-Paul Chanteguet. Étaient présents Interbev, Jeunes agriculteurs (JA), la Confédération paysanne, ainsi que Les Amis de la Terre, Foodwatch ou encore le CIWF.

Ainsi, tous redoutent de voir s’imposer le modèle des grandes exploitations intégrées, aux dépens des fermes familiales, des normes sanitaires européennes et de l’environnement.

Ils espèrent tous mobiliser d’ici au vote du Parlement européen pour approuver la ratification du Ceta, le 1er février.