C’est possible, d’après les performances de 78 % des 946 fermes Dephy entre 2009 et 2011, passées sous la loupe de chercheurs de l’Inra et d’Agrosolutions. Les fermes en polyculture-élevage (prairies temporaires, maïs ensilage) ou en polyculture (céréales à paille, colza, tournesol) sont les plus compatibles avec une moindre utilisation des phytos. À l’inverse, la rentabilité des fermes de cultures...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
50%

Vous avez parcouru 50% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !