Un millier d’éleveurs de la FNSEA, de la Fédération nationale ovine (FNO) et de JA ont manifesté dans les rues de Lyon lundi 10 octobre pour protester contre le futur plan loup 2018-2023. Un troupeau de 1 200 brebis de retour de l’estive accompagnait les manifestants, composés d’éleveurs et d’élus. « Nous refusons la proposition de plan qui nous a été faite lors de la réunion du 12 septembre, souligne Claude Font, de la FNO. Elle ne tient pas compte de la détresse des éleveurs victimes de la prédation et de leur demande d’obtenir un droit permanent de défendre leur troupeau. » Une nouvelle version devait être débattue le 11 octobre, mais la réunion a été annulée. Les militants continuent de revendiquer « zéro attaque sur les troupeaux ». « Nous ne pouvons pas accepter la proposition des ministères, qui signent à terme la fin de l’élevage à l’herbe en plein air dans les zones prédatées », soulignent-ils.

M.-F. M.