Seize mois après le lancement de la démarche « Cœur de gamme », rebaptisée « Éleveur et engagé », ce sont 5 500 vaches allaitantes qui intègrent la démarche chaque mois, soit près de 25 % du potentiel de vaches pouvant y prétendre, avec un retour aux éleveurs de 0,80 à 1 €/kg. Depuis juin 2016, sept des neuf enseignes françaises se sont inscrites : Système U, Carrefour, Casino, Auchan, Lidl, Leclerc et Intermarché, et « des démarches sont en cours avec la boucherie française », a annoncé Bruno Dufayet, président d’« Éleveur et engagé », le 17 octobre.

La Coordination rurale dénonce des « effets pervers » : un nombre limité d’animaux concernés, l’absence de cahier des charges rigoureux, et la compensation par des abattoirs des « hausses imposées par la FNB en diminuant les prix d’achats pour l’ensemble des éleveurs ».