Après la confirmation d’un nouveau cas du sérotype 8 de la fièvre catarrhale ovine (FCO) dans la Meuse, le ministère de l’Agriculture a élargi la zone réglementée le 30 septembre. Cette zone couvre désormais la majeure partie du territoire, du sud de la France jusqu’à une ligne qui va des Pays de la Loire jusqu’aux Ardennes, en englobant la région parisienne et la Marne. Heureusement, les doses contre le sérotype 8 étant désormais disponibles en quantité suffisante, il n’est plus nécessaire de définir des priorités : tous les animaux peuvent être vaccinés, quelle que soit leur destination. Le ministère a également revu à la baisse les délais d’acquisition d’immunité après la vaccination.

Dans les départements encore indemnes, les éleveurs volontaires pour jouer le rôle de sentinelles dans la surveillance de l’activité vectorielle seront défrayés forfaitairement à hauteur de 200 € par cheptel testé. 180 bovins seront testés chaque mois dans une dizaine d’élevages. E. C.