À l’occasion de son assemblée générale, le 31 mars 2017, à Saugues (Haute-Loire), la Fédération française des marchés de bétail vif (FMBV) a rappelé sa position en faveur du couplage de la dématérialisation des documents d’accompagnement des bovins avec le bouclage électronique.Cependant, « le coût de l’opération est estimé à 20 ou 30 millions d’euros, il faudra donc encore attendre très longtemps avant sa mise en place », a déclaré Gilles Rousseau, président de la FMBV. D’autant que la participation de l’État n’est pas assurée. Pour Gérard Poyer, président de la Fédération française des commerçants en bestiaux, le passage à la dématérialisation est pourtant « indispensable ». Les éleveurs devront-ils alors supporter le coût de la boucle ? La question a fait débat. V. S.