« Le Brésil, premier exportateur mondial de viande de volailles, aura la plus grande part du contingent accordé aux pays du Mercosur, bien qu’il en exporte déjà près de 500 000 t dans l’Union européenne chaque année », s’agace l’Association européenne des industriels de la viande de volaille (N.D.L.R. : l’Avec, dont le président est le Français Paul Lopez), dans un communiqué publié le 19 juin 2019. Une semaine après le cri d’alarme de l’interprofession française de la volaille de chair (Anvol), l’Avec rappelle que « de nombreux audits réalisés par la Commission européenne en 2013 et 2017 ont mis en lumière de graves lacunes dans le respect des règles européennes pour les exportations brésiliennes, sans oublier le scandale de la viande avariée, conduisant à la radiation de vingt établissements brésiliens en avril 2018 ».

Vincent Guyot