La confédération paysanne se félicite de l’adoption par le Sénat d’un article du projet de loi agriculture et alimentation permettant l’expérimentation d’abattoirs mobiles pour une durée de quatre ans. « Nous souhaitons pouvoir nous réapproprier l’abattage pour une question de bientraitance animale, mais aussi de bien-être paysan, explique Nicolas Girod, le secrétaire national du syndicat, lors...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
48%

Vous avez parcouru 48% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !