Les dégâts des loups enregistrent un nouveau record en 2019. La DDT (M)-Dreal Auvergne-Rhône-Alpes recense 12 500 victimes, soit 500 de plus qu’en 2018 pour la France entière. La région Provence-Alpes-Côte-d’Azur concentre toujours plus de la moitié des dégâts (7 761 victimes). L’Auvergne-Rhône-Alpes connaît une forte progression des dommages. La région passe de 3 046 animaux domestiques dévorés en 2018 à 3 634 en 2019. Dans le Grand-Est, la quasi-totalité des départements est concernée par la prédation, mais c’est la Meurthe-et-Moselle qui est la plus touchée (122 victimes), devant les Vosges (114). En Bourgogne-Franche-Comté, les dégâts (222 victimes) ont doublé. Seule l’Occitanie enregistre un ralentissement des dommages. Un peu moins de 300 victimes sont à déplorer en 2019, contre 300 en 2018.