Pourquoi des Néerlandais souhaitent s’installer en France ?

Aux Pays-Bas, le gouvernement a déclaré qu’il voulait moins d’agriculteurs, ce qui a suscité de grandes manifestations en octobre dernier. L’augmentation des normes environnementales réduit le nombre de fermes. Par exemple, pour une vache supplémentaire, l’éleveur doit payer un quota de phosphore de 10 000 €. Les contrôles sont plus sévères qu’en France et les amendes plus automatiques.

Le prix du foncier est également un élément qui les pousse à partir. Une ferme à 1 million de litres de lait comptant 70 hectares en propriété peut être achetée 10 millions d’euros. Les banques financent, car elles savent que les prix continueront d’augmenter. Mais certains exploitants ne sont pas prêts ou ne peuvent pas s’endetter autant. Les terres en location sont rares et lorsqu’il y en a, le loyer monte parfois à 1 500 € l’hectare. S’ils savent qu’il existe des contraintes en France, elles sont moins importantes qu’aux Pays-Bas.