« Ces émissions à charge ne m’intéressent plus, elles nourrissent de fausses idées. Les gens me disent souvent : “Vous, les bio, vous n’êtes pas comme les autres.” Je n’ai pas la vérité, et personne ne l’a ! S’il y a un problème environnemental, il faut que tous les agriculteurs évoluent. Mais on ne fera rien en imposant du bio, parce que les marchés n’existent pas, et que les consommateurs ne sont pas tous cohérents. »

Olivier Lebert,

agriculteur bio dans la Sarthe