ÀSpechbach-le-Bas (Haut-Rhin), l’EARL Pflieger s’est lancée en 2014 dans la production et la vente de frites fraîches de sa propre récolte. Elle a investi 130 000 € pour éplucher, trancher et conditionner sous vide. L’engouement des consommateurs a été immédiat, mais il est retombé progressivement. « L’addition d’acide citrique procure une date limite de consommation de huit...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
52%

Vous avez parcouru 52% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !