L’Espagne a importé plus de 5 Mt de blé en 2018. Si le blé français avait une place historique, l’Espagne se tourne dorénavant vers d’autres origines. Pour le blé dur et de force, le Canada, pour le reste les concurrents sont multiples. « Nous avons pris des positions fortes en blé standard, origines mer Noire, Russie, Ukraine, Roumanie, notamment sur les zones d’élevage du Nord via les ports de Tarragone », confie Roberto Martin, trader du groupe AN. « Pour le Sud, les importations se font via Valence et Algésiras. »