« Avant de conclure un contrat rural quel qu’il soit, il est important d’avoir été conseillé par un professionnel. Même si la loi n’oblige pas toujours la rédaction d’un écrit, il est fortement recommandé d’en réaliser un, pour faciliter notamment la preuve de l’existence du contrat et de ses conditions d’application. Si ces dernières ne sont pas respectées pour la réalisation d’un bail de petites parcelles, d’un bail annuel ou d’un prêt à usage, le risque encouru est la requalification du contrat en bail rural soumis au statut du fermage, et toutes les conséquences qui s’y rapportent. »