Dans son tableau de bord annuel, la Mutualité sociale agricole (MSA) recense 393 200 chefs d’exploitation en France métropolitaine au 1er janvier 2021, soit -1,1% sur l’année. Les collaborateurs d’exploitation, avec 21 610 personnes, sont en baisse de 5,2 %. L’effectif des aides familiaux est stable avec 2 710 individus en 2021. Le document d'une trentaine de pages est une mine d'information sur l'âge des exploitants, la taille des structures ou encore les assiettes de cotisations sociales.

-3,2% d’exploitants en lait

En considérant uniquement les chefs d’exploitations, la baisse est de 1,4% par rapport à 2020. La baisse est la plus forte en lait (-3,2%), et de -1,9% en grandes cultures et -1,6% en viande. Elle s'établit à -1,3% en polyculture-élevage et viticulture.

Attention, certains pourraient être surpris, puisque le recensement agricole de 2020 indique 496 400 chefs d’exploitations. C’est que le périmètre du ministère inclut les micro-exploitations de un hectare. Alors que la MSA exclut les exploitants agricoles qui ont moins d’une SMA , mais elle intègre les entreprises agricoles (filière bois, mer, jardins, ETA, chevaux).

De même, la MSA dénombre 307 100 exploitations agricoles en 2021 (contre 390 000 exploitations décomptées par le recensement de 2020 par le ministère).

118 000 exploitants de plus de 57 ans

Les exploitants de plus de 57 ans, susceptibles de partir à la retraite dans les cinq prochaines années sont au nombre de 117 770, soit 27,3 % de l’ensemble des chefs en activité.

Autre indicateur intéressant : le taux de remplacement des cotisants actifs. C'est le ratio entre le nombre de chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole entrants (18 608 en 2021) et le nombre de sortants (23 574 individus), soit un taux de remplacement des départs atteint 79 %.