Dans la foulée des résultats, les syndicats FNSEA, Jeunes Agriculteurs et la Coordination Rurale ont félicité la réélection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République Française pour les cinq années à venir. Ils ont profité de ce moment pour remettre en avant leurs propositions agricoles pour les années à venir. Fer de lance de l’agriculture paysanne, la Conf’a revendiqué d’agir en rupture pour « ne pas perdre encore cinq années ».

 

> À lire aussi : Les syndicats agricoles affichent leurs positions avant le second tour (22/04/2022)

La souveraineté pour la FNSEA

Dans un communiqué de presse publié le 25 avril, la FNSEA a d’abord félicité la victoire du Président réélu. « Le choix d’une France forte, portant une ambition pour l’Union européenne a prévalu et nous nous en félicitons ». Le syndicat a ensuite rappelé « les enjeux majeurs de ce quinquennat » et les « fractures profondes qui sont apparues ces dernières années en France et notamment la fracture de la ruralité ».

 

Dans l’objectif de reconquête de la souveraineté alimentaire sur le territoire, le syndicat majoritaire a rappelé l’importance d’adopter les 30 mesures proposées lors de la campagne électorale. Des mesures qui permettront de « produire sur nos territoires pour nourrir les populations, pour réussir les transitions agroécologiques et pour apporter des solutions à la lutte contre le réchauffement climatique. C’est ainsi que sera donné à nouveau aux jeunes le goût de s’installer et d’assurer le renouvellement des générations. »

 

Je félicite @EmmanuelMacron pour sa réélection 2
C’est le choix d’une #France forte portant l’ambition d’une #Europe unie dont le ciment est la construction économique, sociale et environnementale.
Pour l’ #agriculture la souveraineté #alimentaire est le cap. pic.twitter.com/95Ihkdctsr

— Christiane Lambert (@ChLambert_FNSEA) April 24, 2022

Le renouvellement pour JA

Après avoir félicité la réélection d’Emmanuel Macron dans un communiqué de presse publié le 24 avril, Jeunes Agriculteurs a rappelé l’enjeu du renouvellement des générations et notamment dans le cadre de la loi d’orientation et d’avenir promise par le Président.

 

Le syndicat a rappelé les cinq axes prioritaires de son projet de renouvellement. Ces cinq axes sont de promouvoir les métiers auprès des publics cibles, faciliter l’installation et la reprise de fermes par un point d’entrée unique, accompagner les transmissions d’exploitations dans le cadre des départs à la retraite attendus d’ici à 2027, préserver les terres agricoles et en faciliter l’accès pour les porteurs de projet, miser sur la formation professionnelle et technique de qualité. « Nous serons déterminés à ce que la loi promise par le Président réélu comporte l’intégralité de ces cinq sujets ». Jeunes Agriculteurs « reste mobilisé et sera un partenaire exigeant mais constructif lors de ce nouveau quinquennat ».

 

Je félicite @EmmanuelMacron pour sa réélection.Du fait de la pyramide des âges,les 5 prochaines années seront décisives pour assurer les conditions du renouvellement des générations tout en étant innovants et durables. JA restera un partenaire exigeant, mobilisé et constructif!

— Samuel Vandaele (@vandaele_sa) April 24, 2022

La transition et le renouvellement pour la Conf’

Via un communiqué de presse publié le 25 avril, la Confédération paysanne a d’abord dressé « le bilan agricole catastrophique du précédent quinquennat » tout en rappelant qu’Emmanuel Macron a été « réélu grâce à la mobilisation citoyenne contre Marine Le Pen ». Un quinquennat jugé « catastrophique » sur les sujets des deux lois Egalim, de la nouvelle Pac, de la loi foncière, de la politique de gestion de l’eau et du renouvellement des générations.

 

Pour « ne pas perdre encore cinq années », la Confédération paysanne promet une mobilisation forte de son réseau le 1er mai prochain pour faire entendre ses propositions qui « permettent de s’attaquer aux ravages du néolibéralisme et protéger économiquement les paysans et paysannes pour installer massivement, imposer une répartition équitable des richesses et permettre l’accès à toutes et tous à une alimentation durable. »

#Presidentielle2022
La transition agro-écologique et le renouvèlement des paysan.nes exigent de ne pas perdre encore 5 années. A lire le communiqué de presse de la @ConfPaysanne
https://t.co/0KIVAdfCeG

— Conf' Paysanne (@ConfPaysanne) April 25, 2022

Du bon sens pour la Coordination Rurale

« Nécessité d’une mise en cohérence de la politique agricole avec les politiques environnementales et commerciales ». Ces mots sont l’épine dorsale du communiqué de presse du 27 avril 2022 de la Coordination Rurale. D’abord félicité pour sa réélection, Emmanuel Macron est très vite challengé sur les sujets de la réforme de la Pac et de la stratégie de la ferme à la fourchette. Pour le syndicat, le président de la République « doit prendre une position claire et immédiate » qui permet « d’assurer la souveraineté alimentaire de l’Union Européenne en produisant tout ce qui est nécessaire à la satisfaction des besoins alimentaires des Européens. » La Coordination Rurale a conclu son communiqué en encourageant la poursuite du travail sur la loi Egalim, l’aboutissement de la loi d’avenir agricole et enfin la continuité d’engagement du futur ministre de l’Agriculture.