, évaluant la performance de la Pac 2014-2020.

 

 

Les mesures de gestion des marchés ont été efficaces pour « limiter la volatilité des prix intérieurs » et les aides directes « ont permis aux agriculteurs de mieux faire face à la baisse des revenus causée par la chute des prix agricoles », ajoute la Commission européenne.

Redistribution vers les « petits agriculteurs »

L’institution européenne estime que la Pac a joué son rôle dans une meilleure répartition des aides par « une redistribution importante » en faveur « des petits agriculteurs et des zones soumises à des contraintes naturelles ».

 

Entre 2017 et 2019, les paiements à l’hectare des « petits agriculteurs » (ceux produisant moins de 8 000 € de la production standard) ont augmenté de 18 % par rapport à la période de 2011 à 2013, détaille le rapport.

 

La Commission relève que si « 20 % des bénéficiaires de la Pac reçoivent 80 % des paiements directs », « la plupart des grands bénéficiaires sont des exploitations familiales de 20 à 100 hectares et reçoivent plus de 7 500 €. La moitié des bénéficiaires sont de très petites exploitations de moins de 5 hectares. »

Gain de productivité et structuration des filières

La Pac a soutenu d’importants gains de productivité du travail, +24 % de 2013 à 2020, et a permis d’améliorer la structuration des filières. Le nombre d’organisations de producteurs (OP) et d’associations d’organisations de producteurs (AOP) reconnues a augmenté, en 2020, de 7 % par rapport à 2016.

Orientation des paiements vers les « exploitations extensives »

La Pac fournit un niveau élevé de « protection de base » en matière d’environnement, estime le rapport. La conditionnalité obligatoire s’applique sur 84 % des terres agricoles de l’Union européenne en 2019.

 

Entre 2017 et 2019, le niveau des paiements directs a augmenté « de 23 % pour les 10 % d’exploitations de l’Union européenne les plus extensives, pour atteindre 154 € par hectare ». Il « a chuté de 12 % à 451 € » par hectare pour les 10 % les plus intensives, par rapport à la période de 2011 à 2013.

Améliorer les indicateurs pour la Pac 2023-2027

Pour la prochaine programmation de la Pac 2023-2027, Bruxelles fait savoir que de nouveaux indicateurs sur « la biodiversité, les pesticides et la santé animale et un nouveau système de surveillance des surfaces par satellite » seront mis en place afin de rendre plus fiable les évaluations.