parue le 5 octobre 2021, le niveau de vie annuel médian des Français (de métropole) est de 22 040 € en 2019. Ce montant médian partage la population en deux : la moitié a un niveau de vie inférieur, l’autre moitié un niveau de vie supérieur.

 

 

À lire aussi : Insee : Les agriculteurs ont beaucoup de patrimoine… et de dettes

(04/06/2021)

 

Le niveau de vie annuel médian des Français correspond à un revenu disponible de 1 837 € par mois pour une personne seule et de 3 857 € par mois pour un couple avec deux jeunes enfants (de moins de 14 ans). Les 10 % de personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 11 660 €. Les 10 % les plus aisées ont un niveau de vie au moins 3,4 fois supérieur, au-delà de 39 930 €.

 

Le niveau de vie est égal au revenu disponible du ménage (revenu d’activité, salaire, loyers, nets des impôts) divisé par le nombre d’unités de consommation (UC) du ménage (le premier adulte du ménage = 1 UC, autre personne de 14 ans ou plus = 0,5 UC, et 0,3 UC aux enfants de moins de 14 ans).

Près de 15 % de la population est « pauvre »

Le seuil de pauvreté monétaire est fixé par convention à 60 % du niveau de vie médian. Il s’établit à 1 102 € par mois en 2019 pour une personne seule et correspond à 2 314 € par mois pour un couple avec deux jeunes enfants (de moins de 14 ans). Le niveau de vie médian des personnes pauvres est de 752 € par mois en 2019.

 

En 2019, 9,2 millions de personnes vivent en dessous de ce seuil, soit 80 000 personnes de moins qu’en 2018. C’est 14,6 % de la population.

 

À lire aussi : Niveau de vie : Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté (14/09/2017)

Et les agriculteurs ?

Les dernières données des niveaux de vie par catégorie socioprofessionnelle concernent l’année 2018. Pour cette année-là, selon une étude de l’Insee de mai 2021, le niveau de vie moyen des familles d’indépendants (agriculteurs, artisans, commerçants et chefs d’entreprise) s’établit à 29 310 € par an et le niveau de vie médian à 21 110 € par an.

 

Il existe de fortes inégalités : les 10 % les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 9 140 € par an (762 € par mois) et les 10 % les plus aisés un niveau de vie supérieur à 51 820 € (4 318 € par mois).

 

À lire aussi : Revenus et patrimoine en 2016, la pauvreté s’accroît chez les chefs d’entreprise selon l’Insee (28/06/2016)