Le gouvernement poursuit ses discussions avec les syndicats agricoles sur la réforme des retraites. Après la Confédération paysanne le 7 janvier et la Coordination rurale le 10 janvier, c’est la FNSEA qui a été reçue par les pouvoir publics le 13 janvier 2020. Dans un communiqué, le syndicat qualifie l’entretien avec Laurent Pietraszewski, secrétaire d’État en charge de la réforme, de « franc et direct ».

Actuels retraités : « Pas de réponse »

Concernant la valorisation des retraites des actuels retraités, « nous l’avons remis dans le débat, nous a indiqué Robert Verger, président de la commission sociale de la FNSEA. Mais nous n’avons pas eu de réponse. »

 

Le syndicat a aussi abordé la question des futures cotisations dans le système réformé : « Nous attendons des chiffrages sur la rentabilité des cotisations pour mieux comprendre l’impact de la réforme », poursuit le responsable syndical.

 

Autre sujet de préoccupation de la FNSEA : « Les concessions que pourrait faire le gouvernement en matière de pénibilité, lesquelles seront à la charge des employeurs. »