La chasse à l’alouette est champs a été réautorisée par quatre arrêtés parus au Journal officiel du 7 octobre 2022.

Pour la campagne 2022-2023, 4 928 individus pourront être capturés à l’aide de matoles (pièges-trappes) du 1er octobre au 20 novembre dans les Landes, et 2 870 dans le Lot-et-Garonne.

38 600 pourront l’être à l’aide de pantes (filets) aux mêmes dates en Gironde, 56 672 dans les Landes, 1 230 dans le Lot-et-Garonne et 2 200 dans les Pyrénées-Atlantiques.

Précédents arrêtés suspendus par le Conseil d'État

Le Conseil d'État avait déjà annulé le 6 août 2021 des arrêtés relatifs à la chasse traditionnelle de l'alouette des champs au moyen de matoles pour les saisons 2018-2019, 2019-2020 et 2020-2021. Un nouvel arrêté du 12 octobre 2021 avait été pris pour la saison 2021-2022, avant d'être suspendu par le Conseil d'État le 5 octobre suivant, retrace le ministère de la Transition écologique

La LPO fustige la décision

La réaction de la ligue de protection des oiseaux (LPO) ne s’est pas fait attendre. « La LPO dénonce ce cadeau inacceptable » offert aux chasseurs, commente-t-elle. « Le gouvernement fait le choix de la récidive en reprenant des arrêtés qu’il sait illégaux ».