BiolsEU, organisme de promotion des produits bio européens, présentait le 1er février 2022 le bilan de la consommation en produits bio à l’échelle européenne. Si l’année 2020 et ses confinements successifs s’est distinguée par un boom de la consommation bio en Europe, les résultats pour l’année 2021 sont plus mitigés.

Une année 2021 « morose » en France

Le chiffre d’affaires des ventes de produits bio dans les grandes surfaces a chuté de 2,6 % entre 2021 et 2020. Dans les magasins spécialisés, cette diminution atteint même 5 %. « Globalement, on observe un décrochage de la consommation en magasins bio depuis mai 2021 », souligne Claire Dimier-Vallet, déléguée générale adjointe du Synabio, le syndicat des entreprises de transformation bio en France.

 

La fréquentation des GMS a baissé et le budget des ménages alloué à la consommation bio a diminué, impacté par la baisse du pouvoir d’achat. En fruits et légumes, les gelées d’avril 2021 ont impacté les rendements. L’offre de produits locaux non-bio, la multiplication de labels du type Haute valeur environnementale (HVE) ou « zéro résidu de pesticides », vendus à des coûts inférieurs, ont également concurrencé l’offre bio.

 

> À lire aussi : Filières : coup de frein sur la consommation de produits bio (31/01/2022)

 

En comparant 2021 à l’année 2019, moins atypique, le Synabio observe une croissance de 2,2 % du chiffre d’affaires lié aux ventes de produits bio dans les grandes surfaces et une croissance de 5 % dans les magasins spécialisés.

 

Des perspectives pour 2022

La communication de certaines filières, comme le lait ou les œufs, « a fait peser un sentiment d’instabilité et d’insécurité sur les marchés bio », souligne le Synabio.

 

En 2022, la profession a fait part de sa volonté de « se reprendre en main », explique Claire Dimier-Vallet. Trois grands axes de réflexion ont été mis en avant par la profession : la nécessité d’un plan de relance du bio, le suivi plus régulier entre l’offre et la demande en produits bio et enfin une communication autour du bio.