À crise exceptionnelle, réponses exceptionnelles ! C’est en tout cas la demande que formulaient les eurodéputés ce mercredi 15 avril 2020 pour soutenir les agriculteurs face à la crise du coronavirus à moyen et long terme. Le commissaire européen à l’Agriculture a tenu à rappeler le travail déjà mené pour faire face à la crise : pour assurer la continuité du transport, les dispositions pour que la main-d’œuvre saisonnière puisse franchir les frontières et l’augmentation des avances de paiements des aides Pac (jusqu’à 75 % pour les aides du premier pilier et 85 % pour les aides du deuxième pilier) à la mi-octobre.

Un budget serré ?

« Les possibilités budgétaires sont limitées, l’enveloppe est déjà fort consommée, a expliqué le commissaire à l’Agriculture, Janusz Wojciechowski. Nous n’avons pas de fonds supplémentaires pour intervenir sur les marchés. » Le commissaire propose d’utiliser les 6 milliards d’euros du second pilier, non affectés par certains États membres pour financer les secteurs touchés par la crise.