Le Tour de France des femmes a noué un partenariat équivalent à celui des hommes, à qui il succède depuis le 24 juillet 2022, pour la promotion des métiers agricoles sous l’égide de la FNSEA, seul syndicat patronal représentatif.

 

Le char, les monospaces et les distributeurs de gadget intègrent à leur tour la caravane publicitaire sous la signature, inaugurée avec le Tour de France, « ma nature, mon futur, l’agriculture ». Des minivillages des métiers parsèment aussi le parcours du Tour de Paris au Territoire de Belfort du 24 au 31 juillet.

 

> À lire aussi : L’agriculture recrute sur le Tour de France (28/06/2022)

 

Mais c’est aussi l’occasion de rappeler que l’agriculture se conjugue aussi au féminin. « La féminisation de nos métiers est un enjeu de taille avec 27 % de femmes à la tête d’une exploitation agricole en France et 38 % parmi les salariés agricoles », rappelle la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, le 26 juillet à l’occasion de l’étape entre Reims et Épernay (Marne).

 

> À lire aussi : L’agriculture vue du Tour (22/07/2022)

Des signaux encourageants

« Des signaux encourageants sont à saluer : le dernier recensement agricole, dont les résultats ont été communiqués en novembre dernier, indique une proportion de femmes plus élevée parmi les nouvelles agricultrices de moins de 40 ans ; l’enseignement agricole compte, quant à lui, 44 % de femmes. Il s’agit donc de nourrir et d’encourager une tendance encore discrète », ajoute Jacqueline Cottier, présidente de la commission nationale des agricultrices.