Ayant obtenu le feu vert du Parlement britannique pour engager officiellement le Royaume-Uni sur la voie de sortie de l’Union européenne, la Première ministre britannique, Theresa May, va pouvoir décider la notification officielle à envoyer à Bruxelles, avertit la FNSEA dans un communiqué diffusé ce 16 mars 2017.

Des accords à renégocier

« Une multitude d’accords sont à renégocier dont certains concernent le commerce et l’agriculture. C’est pourquoi la France et l’Union européenne doivent adopter une position ferme vis-à-vis de la Grande-Bretagne, qui protège au mieux les intérêts des agriculteurs », insiste le syndicat.

 

« On ne sort pas impunément de l’Europe, ce serait trop facile », avertit le syndicat, qui consacrera son prochain rapport d’orientation à l’Europe, lors de son congrès annuel les 28 et 29 mars 2017 à Brest.