le 20 décembre 2016.

 

Le prix du porc et des œufs en augmentation

Du côté des productions animales, seuls le porc et les œufs tirent leur épingle du jeu. Le premier profite de la demande chinoise et voit son prix bondir de 11,5 % sur un an. Les seconds bénéficient d’une demande soutenue à laquelle les disponibilités ne peuvent pas répondre. Les cours sont en hausse de 19 %. Les ovins enregistrent une hausse plus modérée à 1,9 % sur les douze derniers mois.

 

Les gros bovins voient leurs prix diminuer de 5 % et les veaux de 8,1 %. Les cours des vaches sont particulièrement touchés, « toujours pénalisé par les mises à la réforme », explique Agreste. Les cours de la volaille sont eux aussi en baisse.