Pour le gouvernement, la neutralité carbone passe par un reboisement important des surfaces et l’arrêt de la déforestation. La commission pour le changement climatique suggère qu’aucun déboisement n’ait lieu après 2025. Elle soutient la politique actuelle qui prévoit, jusqu’en 2030, une moyenne d’environ 25 000 hectares plantés par an.