«Depuis quatre ans, nous proposons à nos éleveurs le diagnostic de traite « Lactocorder ». Cette méthode permet de mesurer, pour chaque vache, le débit d’éjection du lait pendant le temps de la traite, et de tester le bon fonctionnement du décrochage automatique. Cette prestation évalue également la qualité du lavage de l’installation de traite. Nous pouvons ainsi vérifier l’efficacité des pratiques de préparation de la mamelle pour stimuler l’éjection du lait, prévenir les risques de lésions des trayons par la surtraite, et limiter la transmission de mammites via le matériel de traite. Autant de paramètres qui doivent être au point avant d’envisager une réduction des pratiques d’hygiène à la traite. Ce passage au crible des actions de l’éleveur et des réglages du matériel vient en complément du contrôle obligatoire « Opti’traite ». En effet, si ce dernier vérifie le montage, l’état et le fonctionnement à sec (hors traite) de la machine à traire, il n’en garantit pas un fonctionnement optimal durant le travail. »