«Les maïs ensilage de cette année sont potentiellement acidogènes. Le remplissage important des épis a nettement accru le taux d’amidon dégradable dans le rumen, par rapport à la récolte de l’an passé. Dans plus de la moitié des départements français, plus d’un quart des silos présentent un taux d’amidon dégradable supérieur à 30 %. Pour limiter les risques d’acidose, il est conseillé de ne pas dépasser 23 à 24 % d’amidon dans les rations pour vaches laitières. Le maïs 2017 ne devra donc pas être utilisé seul. Il conviendra de l’intégrer dans des rations bien pourvues en fibres pour améliorer la qualité de la digestion et bien valoriser l’ensemble de la ration. »