Les connaissances manquent au sujet de la lutte par conservation, notamment sur grandes cultures. Toutefois, le projet Arena (1), pour « Anticiper les régulations naturelles », (2017-2020) a permis de proposer une nouvelle grille afin de prévoir le risque puceron. Il est aussi à l’origine de plusieurs fiches de connaissance sur la régulation des limaces et des pucerons. Ces dernières comportent des éléments sur l’écologie des ravageurs, des auxiliaires, et des informations sur les méthodes pour observer la régulation au champ. Sur la façon de quantifier cette régulation naturelle, le projet a donné naissance à des protocoles pour observer les auxiliaires et ravageurs en parcelles, mais également à des outils d’observation innovants (à l’aide d’un smartphone). Autres éléments issus du projet, DEXi Arena et

I-Arena, des outils de prévision du potentiel de régulation des auxiliaires à l’échelle de la parcelle.

(1) Financé par un fonds Casdar, il a rassemblé des partenaires issus d’instituts techniques (Arvalis, Terres Inovia), de la recherche publique, des chambres d’agriculture et de lycées agricoles.