Des engrais décarbonés, produits par électrolyse, seront bientôt disponibles, selon Yara. La société a annoncé un premier contrat commercial avec Lantmännen, une coopérative agricole du nord de l’Europe, à partir de 2023. « Nous avons plusieurs projets avec des électrolyseurs, un en Australie, un autre aux Pays-Bas, et puis en Norvège où l’hydroélectricité est disponible », indique Nicolas Broutin, président de l’entreprise Yara France.

30 % de la production décarbonée d’ici à 2030.

Au niveau mondial, l’objectif du groupe est que 30 % de sa production soit décarbonée d’ici à 2030. « Il est important de dire qu’on a déjà fait la moitié du chemin, précise le président. En France, nous avons des usines déjà très décarbonées. Par rapport à la référence 2005, nous avons décarboné plus de 50 % de notre activité », appuie-t-il.

Le développement de ces types d’engrais fait partie du programme Solution’ÈRE, de Yara, dont le lancement a été annoncé au Salon de l’agriculture. Ce programme inclut aussi des outils d’aide à la décision, tels que N-Tester, N-Sensor et Atfarm.

C. S.