Nestlé a annoncé, en mars 2021, un objectif d’approvisionnement de plus de 14 millions de tonnes d’ingrédients issus de l’agriculture régénératrice à l’horizon 2030 (400 000 tonnes par an en France), ce qui représente 50 % du volume total de ses approvisionnements en matières premières agricoles (20 % d’ici à 2025). Dans cette optique, le groupe s’engage à accompagner l’adoption des pratiques agroécologiques pour une meilleure fertilité.

La France est le pays pilote pour porter ce projet, qui s’inscrit dans la feuille de route de Nestlé visant à atteindre zéro émissions nettes de gaz à effet de serre d’ici à 2050. Le groupe va ainsi s’engager dans le collectif Sols vivants (1).

Nestlé France travaille actuellement avec plusieurs coopératives et négoces agricoles (groupes Soufflet et Carré, Noriap et Vivescia). Il est aussi engagé avec les producteurs de pommes de terre. Depuis 2018, une centaine d’agriculteurs sont partie prenante du programme. En 2021, deux cent cinquante producteurs supplémentaires participeront à des séances de formation et de diagnostic de la fertilité de leurs sols. Elles sont gratuites la première année.

I. Escoffier

(1) Piloté par la fondation Earthworm.