Alors que les surfaces de luzerne bio au sud de Paris sont en hausse, la société de déshydratation Sidésup, filiale de Cristal Union, ouvre une troisième ligne de déshydratation. Celle-ci permettra « d’augmenter de 50 % les surfaces de luzerne travaillées – pour l’essentiel en bio –, passant de 4 000 ha à 6 000 ha, indique l’entreprise.  Cet investissement, d’environ 5 M€ pour Cristal Union, bénéficie du soutien financier de l’Ademe (1), à hauteur de 1,450 M€. Ce projet s’inscrit dans le cadre du plan protéines végétales issu du plan de relance gouvernemental, et devrait bénéficier d’une aide complémentaire de ce dispositif ».

(1) Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.