Syngenta France a inauguré un nouveau site de recherche, développement et de production de semences hybrides de céréales et de colza à Chartres. « Ce site est central dans le déploiement de notre stratégie sur le segment des céréales en France et en Europe, il nous permettra de continuer à apporter aux agriculteurs innovation et qualité », a appuyé Trish Malarkey, directrice mondiale recherche et développement du groupe.

www.syngenta.fr

La holding coopérative Sofagri (Union InVivo, Union Seveal, Axereal et vingt-cinq autres coopératives) a repris, le 12 septembre, la totalité du capital de Phyteurop. Elle était jusqu’alors minoritaire dans cette société française de formulation et mise en marché de produits de protection des plantes. Le but de cette opération est de « répondre aux attentes des agriculteurs d’avoir accès à des produits de protection des plantes dont l’origine de formulation est sécurisée », précisent Phyteurop et Sofagri.

www.phyteurop.fr

Sur son site de Méréville, dans l’Essonne, Bayer a investi dans un nouvel atelier de formulation de protection de semences, qui devrait être opérationnel en janvier 2018. La capacité de formulation du laboratoire est multipliée par deux et atteint 4 millions de litres, soit 2 millions de tonnes de semences. Le site Bayer de Méréville, qui compte quarante-deux employés, est consacré principalement à la recherche de la formulation de pelliculants associés aux produits de traitements de semences.

www.bayer.fr

Alors qu’en avril 2015, FMC a racheté la totalité des actifs de l’entreprise Cheminova, elle annonce aujourd’hui avoir terminé la première phase d’intégration de l’entité Cheminova en France. Le 1er octobre 2017 va démarrer la seconde partie de ce déploiement, puisque FMC ne renouvellera pas son contrat de commercialisation avec la société Belchim pour Centium 36CS, Fury 10 EW (ainsi que les marques Satel et Minuet 10 EW), Spotlight Plus et Shark. À partir de cette date, FMC France commercialisera directement ces produits à ses clients distributeurs français. Pour FMC, la campagne 2017-2018 s’impose comme l’année de l’émergence d’un nouvel acteur sur le marché phytosanitaire français.

www.fmc.com

© a.magnard