« La démarche de be Api est née dans l’Eure mais se généralise dans toute la France », déclare Thierry Darbin, directeur de la société spécialisée dans l’agriculture de précision. Sur la campagne 2018-2019, 150 000 ha ont été modulés en fertilisation, séduisant plus de 1 000 agriculteurs. Lors de sa conférence de rentrée du 17 septembre, la société a mis l’accent sur trois offres lancées cette année : be Api-semis, be Api-azote SP (pour sol-plante) et be Api-rendement.

Autre nouveauté : plus besoin de passer par un technicien be Api pour réaliser les cartes de modulation. Les coopératives sont désormais elles-mêmes équipées pour leur élaboration.

La société a par ailleurs lancé les « fermes Api ». Elles se positionnent comme des laboratoires et des vitrines de l’agriculture de précision. Deux exploitations sont pour l’heure labellisées, l’objectif étant d’en avoir une dans chaque grande région.