Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Un guide de biosécurité pour le transport des porcs

réservé aux abonnés

 - -->
Lots. Il est conseillé, si possible, de constituer des lots d’animaux assez gros pour remplir un camion ou, du moins, d’éviter de multiplier les chargements dans plusieurs élevages.

Face à la menace de la peste porcine africaine (PPA), la filière rappelle les bonnes pratiques.

«Le transport des porcs vivants est un des principaux risques de transmission de maladies entre pays, régions ou élevages », rappellent l’Institut du porc et l’Association nationale sanitaire porcine. Ils ont édité la première version d’un guide décrivant les mesures à prendre pour éviter la circulation d’épizooties comme la PPA ou la diarrhée épidémique porcine (1).

Signalétique.  Des panneaux à l’entrée de l’exploitation doivent orienter les camions vers les accès aux quais d’embarquement, de réception des porcelets ou à la quarantaine. Les véhicules ne doivent pas passer par les zones où seules les personnes en tenue spécifique à l’élevage sont habilitées à circuler.

Aires spécifiques pour le chargement et le déchargement. Le chauffeur ne doit pas accéder aux bâtiments, ni à la quarantaine. La livraison des reproducteurs nécessite donc la présence de l’éleveur ou un quai de déchargement (faisant office de sas de réception), voire une bétaillère nettoyée et désinfectée.

Concernant les départs d’animaux, le quai d’embarquement et l’aire de stockage des porcs sont utilisés exclusivement pour l’embarquement. Aucune entrée de personne, d’animal ou de matériel ne se fera par cette voie, ni aucun séjour. Les cochettes doivent aussi transiter par un quai et une aire de stockage qui ne débouchent pas directement dans les salles des gestantes. Les animaux non chargés ne doivent pas être réintroduits dans l’élevage.

Elsa Casalegno

(1) Téléchargeable ici ou sur le site de l’Ifip.

Nettoyage et désinfection

Les quais et aires de stockage/réception sont nettoyés et désinfectés après chaque départ/réception d’animaux.

Une alternative nécessite deux personnes. La première, en tenue d’élevage, achemine les porcs des cases jusqu’à la porte de l’aire de stockage. La seconde, en tenue extérieure à l’élevage munie de gants jetables, les transfère dans les cases de l’aire.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !