Le confinement bouleverse les habitudes de consommation des ménages. L’incertitude est grande quant au niveau des achats de viande d’agneau pour les fêtes religieuses. C’est pourquoi il apparaît prudent de ralentir la préparation des animaux en les rationnant. « Mieux vaut s’adapter aux stocks présents sur l’exploitation », estime Laurence Sagot, du Ciirpo (1) - Institut de l’élevage (Idele). Acheter...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !