L’abattage d’animaux sales accroît le risque de contamination des carcasses. « Le développement de nouveaux modes de consommation de la viande sous forme hachée ou crue amplifie ce risque pour le consommateur », détaille une note d’Interbev (Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes). « Aujourd’hui, il n’est pas obligatoire de noter l’état de souillures des veaux...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Veaux

La tension monte

Les volumes progressent de façon significative et couvrent mieux les besoins des intégrateurs. Ces derniers vont néanmoins réduire leurs mises en place pour les sorties de fin d’année, ce qui va engendrer une pression supplémentaire sur le marché.